Le projet Roybon : pour tout savoir en quelques lignes

Le projet Roybon : pour tout savoir en quelques lignes
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePrint this page

Le projet en chiffres :

  • Un Domaine piétonnier de 150 hectares
  • 990 cottages de 54 à 170 m² habitables
  • Plus de trente activités de sports et de loisirs intérieures et extérieures (parcours dans les arbres, tir à l’arc, vélo, mini-golf… ) dont un espace aqualudique (bassins, jeux d’eau, piscine, toboggans, rivière sauvage…)
  • Des restaurants, boutiques et commerces au Centre Village du Domaine
  • Près de 700 emplois directs en phase d’exploitation
  • Au minimum 80 % des besoins de chaleur des équipements (Aqua Mundo, commerces et restaurants) couverts par une énergie renouvelable.

En complément de ses cinq Domaines Center Parcs en France, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs a engagé la réalisation d’un nouveau Domaine, au sud de la Loire, en Isère sur la commune de Roybon.

Depuis 2007, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs a initié ce projet avec l’objectif de répondre aux critères environnementaux les plus exigeants. Des engagements concrets en matière de performance environnementale sont précisément fixés dans les accords avec les collectivités locales partenaires et font partie intégrante du cahier des charges.

  • Situé au sein du Massif des Chambaran (35 000 hectares), Center Parcs sera implanté sur 150 hectares, soit moins d’un demi-pourcent. Sur ces 150 hectares, seuls 80 hectares seront défrichés. 76 hectares de zones humides sont impactés par l’implantation de Center Parcs. Ils seront compensés à hauteur de plus de 200 %, soit : 1 ha impacté = 2 ha restaurés.
  • L’implantation des cottages et des équipements est établie à partir d’études de l’écosystème menées pendant cinq ans et du recensement des espèces et habitats présents. Par ailleurs, la conception paysagère et la gestion du site comportent des mesures destinées à préserver et mettre en valeur la biodiversité du lieu.
  • En plus de l’optimisation des consommations énergétiques et de la mise en œuvre d’équipements performants, le projet intègrera le recours aux énergies renouvelables, via notamment une chaufferie-bois. L’ambition du projet est la certification NF Bâtiments tertiaires – démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) et l’obtention du label Bâtiment Basse Consommation pour les cottages.
  • Pour maîtriser l’impact du projet sur le cycle de l’eau, les consommations d’eau potable seront réduites et la qualité des eaux rejetées gérée de manière à préserver le milieu naturel : dispositifs hydroéconomes pour les cottages, les bâtiments collectifs et les bassins, recyclage par osmose inverse des eaux de lavage des filtres des piscines, dimensionnement optimal des ouvrages de stockage des eaux et notamment pluviales…
  • Pendant la phase de construction, le déploiement d’une charte et d’une démarche « Chantier vert » garantit le respect des zones sensibles, des habitats et des espèces à préserver, la limitation des pollutions des sols et des eaux du site, la consommation d’eau et d’énergie, la limitation des nuisances et risques pour les ouvriers et les riverains (dont la nuisance sonore), une gestion optimisée des déchets…
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePrint this page

16 réactions

  1. je suis POUR cette implantation a roybon !! Tous ces emplois créés , cette faune et cette flore finalement préservé et mis en valeur, arrêtons de faire les hypocrites et voyons l’impact positif d’un tel projet !!

    1. Un grand OUI !!! Ma grand mère a fait sa vie là bas et le lac n’attire plus personne… !!! ça va relancer le commerce et le dynamisme et aussi créer de l’emploi…

  2. « un center parc, […] des routes, des assainissements, et une nature qui se morcelle…les espèces animales et végétales ont besoin d’espaces pour continuer à vivre..[…] L’écologie c’est avant tout une science et pas un parti politique, une science qui permet de comprendre comment et pourquoi qui vit où, une science qui nous dit que nous sommes une partie d’un tout, que nous sommes en train de déséquilibrer ce tout et si détruire l’habitat d’une grenouille ne vous fait ni chaud ni froid, rappelez-vous que vous habitez la même planète que cette grenouille, combien de temps lui survivrons-nous? on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas!!! »

    1. Bonjour, merci de votre commentaire. Vous avez raison, la question de la continuité écologique est un point essentiel de notre démarche environnementale. C’est pourquoi le projet du Parc a pris soin d’éviter les zones impactantes. Sur la question des batraciens (grenouilles,crapauds…) que vous évoquez, le projet prévoie précisément la mise en place de Batroducs : car même si les études menées par les bureaux d’expertise environnementale n’ont pas relevé de lieux de présence ou de nidification, nous avons bien conscience que des individus pourraient être amenés à traverser la zone d’implantation. Pour découvrir la démarche qui a préludé à la définition du projet, je vous invite à lire cet article consacré à la démarche minutieuse qui a été suivie et l’interview de l’expert qui a dirigé les études d’impacts sur la biodiversité. Vous pouvez aussi consulter notre infographie consacrée à la question des zones humides pour mieux comprendre la nature des sols dans cette zone su massif.

  3. Bonjour,
    Est-il certain que chacune des milliers de personnes se promenant dans les zones humides des Chambaran chaque jour feront un listing en fin de séjour de chaque espèce écrasée et de chaque canette abandonnée afin d’estimer l’impact environnemental de leur fréquentation?

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire. Pour s’assurer de l’adéquation entre les objectifs de protection de l’environnement de Center Parcs et les mesures prises, un suivi dans le temps sera mis en place. Le suivi des engagements dans le temps concernera également la qualité des eaux rejetées. Mais le projet Roybon intègre en amont dans sa conception des mesures destinées à préserver l’environnement dans le long terme. Par exemple, la réhabilitation de petites mares pour certaines espèces de batraciens, ou la réalisation de passages pour la petite faune doivent permettre de préserver la faune sur place. De même pour la forêt, un plan de gestion forestier sera mis en place, afin de concilier le nouvel usage du lieu avec la préservation des équilibres et de la diversité forestière.

  4. Un gros oui à ce projet , qui contrairement a ce qui est dit ne dénature pas la région , ni l’éco système, crée de l’emploi donc de la vie pour ROYBON.
    je précise que j’habite MORETTE 38210.
    Continuez ce projet. merci

  5. Bonjour à tous,
    Le pire dans cette histoire c’est que l’avis des habitants ne compte pas.
    Je trouve ridicule qu’une poignée de manifestant qui ne sont même pas de la commune viennent nous prendre la tête.
    Eux peuvent faire tout et n’importe quoi même occuper illégalement un bien de l’état et le ravager.

  6. Client depuis des années dans les différents Center Parcs de France, je peux témoigner d’un respect toujours grandissant de la faune et de la flore en fonction des génération des domaines. Evidemment pour nous, le plus flagrant est celui-ci de Moselle (le domaine des 3 forets).
    Je n’ai pas eu l’occasion de tester le dernier né, celui de la région Poitevine, mais je suppose qu’il est encore un cran au dessus en matière de respect environnementale.
    De manière générale, il est clair que le tourisme de masse, ne fait pas bon ménage avec la nature, mais nous avons trouvé en Center Parcs un certain équilibre et une volonté d’allier le tourisme de masse et le respect, voire même de l’éducation environnementale…
    Dommage que les extrémistes Zadistes, n’essayent pas de l’entendre de cette oreille, car la région aurait plus à y gagner, qu’à y perdre, même si cela profite surtout à Pierre & Vacances !

  7. Je trouve que c’est une excellente idée puisque des emploies seront créés et cela fera fonctionner les commerces des alentours je suis pour

  8. OUI, OUI, OUI, à CENTER PARC…………………………
    Les raisons sont les suivantes :

    Aeroport de Grenoble Isère tout près
    Emplois
    Tourisme, été comme hiver

    voilà, il n’y a que du bon pour le développement de Center Parc

    Corinne Le Men

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire. A ce jour, il n’existe, à priori, pas de tarif promotionnel pour les résidents locaux. En revanche, ces derniers bénéficient d’entrées à la journée pour profiter des activités proposées.

  9. Je souhaite que ce projet se réalise le plus vite possible. Les personnes qui sont contre ce projet, ces gens-là ne comprennent rien.

  10. Bonjour, je crois que le Groupe Pierre & Vacances a la volonté d’aider l’économie locale, comment les entreprises du secteur (Drôme par exemple) pourront-elles répondre aux appels d’offre pour la fourniture et l’équipement du domaine?
    Y a t-il un service dédié à contacter?
    Merci.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Pour les entreprises oeuvrant sur le chantier, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs rentre premièrement en contact avec les chambres consulaires locales. Ces dernières informent ensuite les entreprises des opportunités liées au chantier. Pour plus d’information, nous vous invitons à lire l’article suivant du blog : « Pour nous, privilégier les entreprises locales est un choix stratégique ».
      Par ailleurs, les fournisseurs peuvent rentrer directement en contact avec le Groupe via le lien suivant : http://www.groupepvcp.com/fr/239/achats/contact