Roybon, un vecteur de croissance pour l’économie locale

Roybon, un vecteur de croissance pour l’économie locale
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePrint this page

Après le Center Parcs mosellan ouvert en 2012 et le Center Parcs viennois qui ouvrira en juin 2015, un nouveau projet se développe en Isère, à Roybon. Le projet Center Parcs est un levier de croissance et de création d’emplois pour le département de l’Isère : la construction et le fonctionnement du site vont en effet nécessiter un recrutement local, tant dans le Domaine Center Parcs que chez ses fournisseurs, auquel s’ajouteront toutes les externalités fiscales et touristiques du projet.

Center Parcs de Roybon : croissance et emploi sont au cœur du projet

Hors la perception de taxes qui augmentera significativement les budgets des collectivités locales – représentant chaque année 950 000 euros de taxe de séjour, 1 million d’euros de taxe foncière, 900 000 euros de contribution économique territoriale, sans compter lors de la construction, 3,2 millions d’euros de taxe locale d’équipement – et leur permettra d’investir, Center Parcs a prévu de créer 697 emplois. Ces emplois seront non délocalisables et stables (plus de 80 % des 1 700 salariés du Groupe en France sont en CDI et à l’année), ce qui est rare dans les métiers du tourisme, très souvent saisonniers. Auparavant, sa construction fera travailler de 600 à 1 500 personnes sur le chantier durant 2 ans. Le Groupe développe une politique de partenariats locaux dès les phases de construction. A titre d’exemple, 71 % des marchés du chantier du Center Parcs du Bois aux Daims, dans la Vienne, ont été attribués à des entreprises du département ou de la région.

Grâce à des partenariats avec Pôle Emploi, ces 697 emplois seront essentiellement locaux. Le recrutement favorisera aussi la réinsertion des bénéficiaires des minimas sociaux. Cette stratégie territoriale et sociale a été retranscrite dans le processus de sélection des entreprises sous-traitantes et sera mise en place tant au cours de la phase de construction que de celle de l’exploitation. A titre d’exemple, 88 % des employés du Domaine des Trois Forêts en Moselle sont originaires des communes situées à proximité.

Un impact indirect sur les emplois régionaux

En plus de ces emplois directs, la construction et le fonctionnement d’un Center Parcs permettront la création d’emplois indirects dans la région, au sein des entreprises de construction, des fournisseurs, des commerces environnants mais aussi des associations locales. Pour illustration, le Domaine des Trois Forêts (Moselle) a permis la création de 885 emplois directs et indirects en Alsace et en Lorraine. Selon les estimations actuelles, le Domaine Center Parcs de Roybon devrait générer un millier d’emplois directs et indirects.

Ainsi, de nombreuses synergies existent avec le territoire et peuvent se développer tant sur les phases de construction que d’exploitation en s’appuyant sur les filières locales existantes ou en cours de structuration.

A cela s’ajoutent les externalités de la présence d’un Center Parcs : en effet, les vacanciers sont encouragés à sortir du Domaine pour partir à la rencontre des richesses de la région qui les entoure. Des relais d’information des offices du tourisme aménagés au sein même du Domaine et le récent lancement de l’activité Center Parcs Excursions incitent les clients à découvrir l’environnement naturel et culturel du pays, en organisant des visites ou des dégustations auprès des acteurs locaux. A titre d’exemple, les vacanciers du Domaine des Trois Forêts dépensent 5,3 M€ hors du site chaque année.

Un exemple probant : Center Parcs en Moselle

En Isère, où les revenus touristiques sont essentiellement générés en hiver dans les stations alpines, le Center Parcs constituera un vivier touristique supplémentaire pour l’ensemble des sites isérois (le Vercors, la Grande Chartreuse, le musée Hector Berlioz, Saint Antoine l’Abbaye). Ouvert en 2012, le Center Parcs Moselle génère chaque année 30 millions d’euros de PIB pour les régions Lorraine et Alsace (dont 21,2 millions pour le seul département de la Moselle). L’impact touristique d’un Center Parcs est indéniable, comme le montre la récente campagne promotionnelle du département de l’Aisne présentant une ou plusieurs illustrations du Domaine de l’Ailette sur chacune des affiches. Ceci n’est pas dû au hasard : une étude réalisée par son Conseil général a prouvé que la moitié des visiteurs n’aurait jamais pensé y venir sans le Center Parcs de l’Ailette.

Ainsi, le Center Parcs de Roybon se veut un catalyseur d’emplois et de croissance. Les partenariats avec les collectivités locales insistent sur la création d’emplois locaux directs et indirects. Les revenus générés par le Center Parcs de Roybon, directement par la fiscalité et indirectement par le tourisme, permettront d’assurer le développement économique de la région, dont le flux de vacanciers devrait augmenter dès l’ouverture du Domaine et avoir un impact largement positif sur l’économie touristique régionale.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePrint this page

Je donne mon avis